Untitled Page

 C’est après la Révolution de 1789 que les terres et landes de l’Hermitage ont été mises en valeur; la famille LAMBERT, issue de la paysannerie de l’Ancien Régime, installa alors sa vigne qui atteint 10 hectares en 1850.

 Le phylloxéra, parasite fatal à la vigne, envahit le vignoble européen dès 1875, à l’exception de certains sols protégés du fait de leur consistance, tels que celui de l’Hermitage.

 Pierre LAMBERT vend alors cher ses eaux-de-vie au négoce de la région, et agrandit son domaine. Léopold, son fils, obtient plusieurs médailles honorant la qualité de son travail : à Cognac en 1896 pour son vin blanc des Borderies ;   en 1905 à Liège pour son eau-de-vie.

Aujourd'hui, François Giboin, de la 6° génération, oeuvre dans le sens de
ses ancêtres.